kaolin
Découverts à l’origine en Chine, le kaolin est à la base de la fabrication de la porcelaine, mais il est aussi utilisé dans l'industrie du papier, la médecine, la peinture et la cosmétique. Les kaolins sont des argiles blanches composées principalement de kaolinite, un silicate d'aluminium. La kaolinite est surement une des argiles les plus présentes et des plus utilisées sur la planète. Sa consommation par les animaux , les humains et son utilisation à des fins médicinales remonte aux temps préhistoriques.
Le mot kaolin est dérivé du mot chinois Gaoling, signifiant Collines Hautes, et qui désigne une carrière située à Jingdezhen, dans la province de Jiangxi, en Chine. Le kaolin est en effet la matière première utilisée dans la fabrication de la porcelaine, découverte et invention chinoise qui a eu lieu à Jingdezhen. La technique de fabrication de la porcelaine n’a été introduite en Occident qu’au XVIIIe siècle par un jésuite français, le père d’Entrecolles, après qu'il en eut observé, à Jingdezhen, les secrets de fabrication.
 

Gisements

En 2004, le premier pays producteur de kaolin reste les États-Unis. Des gisements importants existent aussi au Brésil, en Ukraine, en Chine, et en Grande-Bretagne, tout particulièrement dans les Cornouailles. En France, il existe des carrières de kaolin à Plœmeur (Morbihan), Berrien (Finistère), Échassières (Allier), Saint-Yrieix (Haute-Vienne), Larnage (Drôme) et Rochefort-Samson (Drôme). Les poudres de kaolin sont préparées industriellement par broyage, extraction des résidus de fer par aimantation et cuisson à 1 200 °C pour éliminer les impuretés d'origine organique. Les poudres ainsi obtenues sont suffisamment pures pour être incorporées aux peintures ou aux céramiques de haut de gamme.

 

Structure

Une argile est un matériau fin, dont les constituants sont invisibles à l'oeil nu et à la loupe, et très difficiles à distinguer au microscope optique. La différenciation des espèces minérales ne peut se faire qu'avec la technique de diffraction des rayons X.

structure de la kaolinite

Les argiles ne sont pas de la terre mais une roche fractionnée en milliards de particules extrêmement petites et de forme plane. Chaque particule, appelée "cristallite", est constitué d'un empilement de très nombreuses lamelles ou feuillets - d'où le nom de phyllite - à la manière d'un cahier ou d'une pile d'assiette. La kaolinite est constituée de deux couches désignées par le terme Te/Oc: une couche de tétraèdres (Te) à coeur de silicium et une couche d'octaèdres (Oc) à coeur d'aluminium.

 

Utilisations

Porcelaine

Le kaolin a été utilisé pour permettre la forme raffinée de l'art de la céramique qu'est la porcelaine chinoise, qui s'est perfectionnée peu à peu depuis la dynastie des Han, il y a deux millénaires.

Industrie du papier

Le kaolin est surtout utilisé dans l'industrie du papier à la fois comme charge dans la masse du papier et comme revêtement de surface. Il permet de réduire la quantité de pâte à papier, assez chère, et améliore les propriétés optiques. Sa blancheur augmente l'éclat et l'opacité à la surface du papier, tandis que la taille et la forme des particules individuelles de kaolin lui procurent le brillant et la qualité d'impression requis pour certains types de papier.

En peinture

Le kaolin est présent dans bon nombre de formulations de peintures conventionnelles ou écologiques et sert également de charge principale des peintures dites « à l'argile ».

En médecine, naturopathie et géophagie

Depuis toujours, le kaolin a été consommé par les animaux et humains et a été utilisé à des fins médicinales. Il est principalement utilisé pour le traitement de certains troubles digestifs en médecine humaine et vétérinaire. Le kaolin est aussi utilisé comme activateur pour tester la coagulabilité du plasma dans certains tests biologiques (temps de céphaline activé).

Les spécialités humaines contenant des kaolinites

Kaologeais® : Argile kaolinite AMM 1977, révisée 2008

Indication : traitement symptomatique des troubles fonctionnels digestifs s’accompagnant de manifestations d’anxiété (kaolin associé au méprobamate)

Karayal®: Argile kaolinite AMM 1979

Indication : traitement des manifestations fonctionnelles des colopathies non organiques.

Les spécialités vétérinaires contenant des kaolinites

Kaopectate® : traitement adjuvant des diarrhées, quelle que soit leur origine (deux fois par jour pendant 3 à 5 jours). Espèces cibles : Equins, bovins, ovins, porcs, chiens et chats. Pharmacolgie : le kaolin absorbe les toxines d’origine bactérienne et les acides organiques résultant d’une maldigestion. Il prévient ainsi le flux d’eau et d’électrolytes dans la lumière intestinale. La pectine protège la muqueuse intestinale et ralentit le transit digestif.

Un exemple fameux de l'utilisation de kaolinite remonte à la dernière épidémie de choléra en Europe en 1905.

En Allemagne, un médecin professeur en faculté de médecine, le Dr Stumpf met au point un protocole spécifique utilisant des argiles.

Voici la traduction de son témoignage , issus de la thèse de jade allègre1 d’après un livre de 19122 ;

"Depuis environ 5 ans, j’utilise, pour le traitement occasionnel de vomissements chez l’enfant et l’adulte, de la poudre fine d’argile Bolus alba pulv. officinal (kaolinite). Pour m’assurer de la sécurité absolue de ce produit, je m’en étais convaincu par des mois d’expérimentation sur moi-même à forte dose… Les résultats sont si favorables qu’ils me poussaient depuis longtemps à essayer ce procédé à la prochaine occasion sur le choléra asiatique." 

"Avec la bienveillance amicale du ministère de la culture de Berlin et du Gouvernement Royal de Prusse à Bromberg, il m’était possible, le 4 et 5 septembre, dans la petite ville de Nakel, non loin de Bromberg, de traiter le choléra asiatique, bactériologiquement défini, par le même procédé, et d’observer le déroulement du traitement… Quand il y a une diarrhée sévère avec des vomissements, et aussi dans le cadre du choléra asiatique, nous mettons dans l’estomac vide du malade – la vacuité du tractus intestinal est la condition, et de toutes façons symptôme de la maladie – de grandes quantités de poudre d’argile, 70 à 100 grammes pour les adultes, 30 grammes pour les enfants, 10 à 15 grammes pour les nourrissons. Nous assistons aux résultats suivants: La nausée cesse tout de suite, au plus le patient vomit encore une fois après la première ingestion du médicament: aussitôt apparaît, pour le grand soulagement du malade, l’éructation de flatulences sans vomissement ; s’il y a de la fièvre, on peut observer après déjà une demi-heure et même plus tôt une tombée complète de la fièvre, avec une forte apparition de sueurs, comme dans la crise de pneumonie. Un symptôme particulièrement important survient avant la rémission complète : le besoin de dormir profondément. Il est souvent nécessaire de réveiller le patient à plusieurs reprises, jusqu’à ce que la totalité de la dose soit prise…"

Sources

Le site de l'association l'homme et l'argile http://lhomme.et.largile.free.fr/index.htm

où vous pourrez trouver des informations et des publications sur l'utilisation des argiles ainsi que la thèse de doctorat en médecine de Jade Allègre sur les silicates d’alumines en thérapeutique. Cette thèse est consultable à l’adresse suivante : lhomme.et.largile.free.fr/actualites/These_Jade_Allegre.pdf

https://fr.wikipedia.org/wiki/Kaolin

http://www.mindat.org/min-2156.html  Mindat.org has been running since October 2000 with the aim of building and sharing information about minerals, their properties and where they are found. It is now the world's largest public database of mineral information with an army of worldwide volunteers adding and verifying new information daily.

http://www.webmineral.com/data/Kaolinite.shtml#.VbyRVLU4mH8  The Mineralogy Database was last updated on 9/5/2012 and it contains 4,714 individual mineral species descriptions with links and a comprehensive image library. Visit the "What's New" section for details.   Each mineral has a page linked to tables devoted to crystallography, crystal structures, X-Ray powder diffraction, chemical composition, physical and optical properties, Dana's New classification, Strunz classification, mineral specimen images, and alphabetical listings of mineral species. There also are extensive links to other external sources of mineral data and information.

Bibliographie

1.    Allègre, J. Thèse de doctorat en médecine: les silicates d’alumine (argiles) en thérapeutique. Une pratique coutumière ancienne relayée dans la médecine moderne. (2012).
2.    Sticker G. Abhandlungen aus der Seuchengeschichte und Seuchenlehre. Chapitre II. Band : Die Cholera. (1912).

| Catégorie parente: Articles | Catégorie : Argile |